Cultures végétales en intérieur : choisir un film réfléchissant de qualité

un film réfléchissant

La lumière est essentielle pour assurer la croissance de plantes à l’intérieur. Pour vos cultures végétales en intérieur, obtenez des rendements optimaux en ayant recours à des matériaux réfléchissants sans engendrer de consommation d’énergie supplémentaire. Découvrez en quoi consistent les meilleurs films réfléchissants pour l’intérieur.

Pourquoi les cultures végétales en intérieur requièrent du film réfléchissant ?

Les matériaux réfléchissants sont considérés par les jardiniers comme un composant essentiel d’une culture de haute performance. Il est évident que la meilleure source de lumière demeure celle du soleil. Toutefois, la lumière artificielle est souvent envisagée par les jardiniers.

Le choix d’un bon matériau réfléchissant, comme une bâche blanche ou mylar

– favorise l’augmentation de rendements, allant jusqu’à 30 %. Des produits réfléchissants haut de gamme se composent habituellement d’un tissu jumelé à une couche de plastique, tels que le papier mylar. Ces produits permettent à la lumière de se répandre d’une façon uniforme, en limitant les points chauds pouvant survenir dans des espaces de culture d’intérieur.

De plus, les pellicules en mylare réduisent la prolifération de moisissure et empêchent la corrosion. Ces produits sont faciles d’utilisation et les surfaces se nettoient aisément.

Choisissez votre film réfléchissant selon la taille de votre pièce, le type de plantes que vous cultiverez, le type d’éclairage, et les qualités attendues de réflexion de la lumière.

Pour en savoir plus à propos de ces produits réfléchissants, rendez-vous ici.

Une étape élémentaire : préparation des murs

Pour cultiver des plantes à l’intérieur, la préparation des murs de votre espace est importante. Il importe de se familiariser avec les solutions disponibles en termes de matériaux réfléchissants.

Le mylar dit « diamant » convient admirablement pour ce type de culture. Sa surface texturée confère un excellent niveau de réflexion de la lumière. Ce produit résiste bien aux déchirures et aux égratignures, en particulier lorsque la pellicule est collée aux murs.

Ces produits, d’une épaisseur standard oscillant entre 1 à 2 millimètres, sont également à l’épreuve de l’infrarouge, ce qui signifie que davantage de chaleur est soutenu. La version la plus épaisse offre davantage de durabilité.

Le mylar est plus dispendieux que d’autres produits réfléchissants, comme le film dit « panda » qui est blanc d’un côté et noir de l’autre.

Quelques conseils essentiels

Peu importe le matériau de votre choix, suivez les consignes des fabricants pour obtenir une source équilibrée de lumière dans votre culture.

• Assurez-vous que vos murs soient plats.

• Plus votre installation sera bien pensée, plus vous augmenterez vos chances de réussir vos cultures.

• Retirez tout ce qui pourrait retenir la poussière tels que les tapis.

• Consacrez un espace d’une superficie d’au moins 1-2 mètres de hauteur pour des résultats optimaux.

• Appliquer soigneusement la pellicule réfléchissante afin d’éviter les fissures et plis, qui pourraient provoquer des zones chaudes.

• Ne pas déchirer la pellicule de mylar papier. Procédez à l’application de bandes velcro au mur pour empêcher d’éventuelles déchirures.

• Évitez d’avoir des coins à 90 degrés. Courbez plutôt les coins, autant que possible.

• Entretenez régulièrement les surfaces réfléchissantes pour retirer les saletés.

• Peaufinez votre éclairage, et portez attention à d’autres paramètres, notamment la ventilation, et d’autres dispositifs ayant été conçus spécifiquement pour convenir à chaque style de culture.


Associer les fleurs pour créer des bouquets : quelques règles simples
Le Pilea, la plante la plus design du moment