Comment cultiver le tillandsia ?

tillandsia

Publié le : 10 novembre 20218 mins de lecture

Le tillandsia est une plante épiphyte ou lipophyte. En effet, vous pouvez le cultiver ou l’accrocher en l’air ou sur terre. Sans parler de la facilité d’entretien. Toutefois, il faut respecter certaines conditions pour sa croissance ou pour apporter de l’esthétique à votre entourage.

Différents types de tillandsia 

Il existe différentes espèces définies dans la catégorie du tillandsia, à savoir : l’aeranthos, l’abertiana, le bergeri, le bermejoensis, le brachycaulos, le bulbosa, le butzii, le caput-medusae, le cyanea, l’hamsii, l’ioanantha, le juncea, le reichenbachii, le stricta, le winner circle, le xerographica et bien d’autre.

  • L’aeranthos : porte des rosettes de feuilles argentées avec des fleurs bleues et des bractees roses ;
  • L’albertiana : est une plante saxicole caulescente. Celui-ci se caractérise par l’aspect uniflore avec couleur vert foncé et des graines rouges ;
  • Le bergeri : est un tillandsia argenté vivant en basse altitude comme en Argentine. C’est une plante lithophyte et rustique avec des feuilles vertes foncées qui pouvant résister jusqu’à une température de moins de 10 Celsius ;
  • Le bulbosa : se caractérise par la présence : des bractées rouges, des fleurs froides et atypiques, des fleurs de couleur bleue ou violette, de l’aspect rustique et le feuillage bien coriace. La mesure de son inflorescence peut atteindre jusqu’à 20 centimètres de longueur ;
  • Le butzii : présente des feuilles de tentacules, du feuillage lézardé et apprécie la cohabitation avec la population des fourmis ;
  • Le caput-medusae
  • Le juncea : est une plante filiforme hors sol et qui pouvant donner de la hauteur pour une décoration florale. Celui-ci se caractérise par : le feuillage en vert clair, l’aspect terreux et épiphyte, l’aspect exotique, la facilité d’entretien. On le retrouve souvent dans les régions méditerranéennes, en Amérique du sud, au Brésil et en Bolivie ;
  • Le stricta : est une plante hybride être le tillandsia aeranthos et le thillandsia. Celui-ci est un épiphyte caulescent, faisant de l’auto-rejet, avec de nombreuses feuilles coriaces et en forme d’épée, l’épiderme muni d’écailles et d’une inflorescence simple et globuleuse ;
  • Le xerographica : est une plante épiphyte offrant un côté esthétique grâce à son feuillage en gris-bleu…

Caractéristiques du tillandsia 

Le tillandsia est une plante épiphyte ou lipophyte dans la famille des broméliacées et visibles en Amérique du sud ou en Argentine ou au Brésil ou également en Floride. Ensuite, c’est une plante qui présente une facilité d’entretien ou de culture. Néanmoins, il faut bien respecter certains préréquis. Puis, il a besoin d’humidité ambiante, de bonne luminosité et peu d’engrais pour sa croissance. De plus, c’est une plante qui ne présente aucun élément toxique pour l’homme et les amis à quatre pattes. Par ailleurs, elle apporte de l’esthétique à votre pièce intérieure ou à l’extérieur et elle peut également servir des décorations florales ou murales pour un événementiel…

Techniques d’entretien du tillandsia !

Il faut bien entretenir la plante tillandsia pour lutter contre les éventuelles maladies, pour garder sa longévité de vie et pour garder le côté esthétique. De prime abord, il peut faire plusieurs mètres de longueur et de dimensions variables en lui accordant un espace requis. Ensuite, pour les modèles suspendus, vous devez garder la tête en bas et les accrocher dans matériaux en bois ou en pierre ou autre. Par contre, le tillandsia de type terrestre nécessite un substrat poreux qui se draine et à cultiver en pot.

Puis, veuillez les placer dans un endroit recevant plus de lumière sans pour autant être trop exposé sous le soleil. Il faut également privilégier l’humidité ambiante et la circulation d’air. Aussi, veuillez éviter la vaporisation du cœur de la plante au risque de le pourrir. Toutefois, sachez moins l’air est humide, plus il faut l’arroser fréquemment. De plus, pour garder sa croissance et taille, vous devez couper les feuilles abîmées ou jaunies. Enfin, pour favoriser sa floraison, veuillez l’accrocher ou le cultiver à proximité des plantes dégageant de l’éthylène.

Conseil pour bien cultiver votre tillandsia !

De prime abord, vous pouvez solliciter des avis ou conseils auprès des producteurs spécialisés ou également en consultant les techniques et les astuces proposés en ligne à travers le meilleur site dédié. Ensuite, sachez que la culture du tillandsia peut se faire à l’intérieur ou à l’extérieur. Puis, en général, le tillandsia a besoin d’humidité ambiante, de l’arrosage régulier pour bien fleurir, d’une température bien adaptée pour se multiplier, l’engrais, le support de culture, la floraison, les rejets ainsi que de l’aération et d’une bonne luminosité.

Toutefois, il faut savoir respecter certains paramètres essentiels :

  • Condition de luminosité : le tillandsia apprécie le soutien de luminosité sans être trop exposé trop longtemps au soleil. En effet, vous pouvez tout de suite constater le manque de lumière par le changement en couleur foncée du feuillage. Vous pouvez ainsi le placer tout près d’une fenêtre ou l’accrocher dans des endroits équipés de lumière artificielle ou tout simplement le mettre à l’extérieur tout en conservant une certaine condition d’ombrage ;
  • Condition d’aération : pour mieux garder une ventilation optimale et ne pas pourrir le cœur, veuillez ne pas les mettre dans des matériaux mal conçus ;
  • Norme de température : la majorité des plantes broméliacées apprécient des températures variant entre 10 à 25 Celsius le jour et de 5 à 7 Celsius au minimum la nuit pour sa croissance ;
  • Humidité ambiante : est un critère à ne pas négliger. Sur ce, vous pouvez soit créer un microclimat humide en le mettant sous l’eau ou soit utiliser des billes d’argile pour faciliter l’évaporation ou utiliser l’effet de masse ;
  • Technique d’arrosage : il a besoin d’eau à température ambiante et de minéraux pour se nourrir. Ce besoin en eau garantit la croissance des jeunes plantes et des plantes en rosette que ce soit en étant exposé à la chaleur ou en lumière. Pour ce faire, vous pouvez l’arroser en utilisant la technique de la vaporisation sous forme de brouillard ou celle de l’immersion  pendant quelques minutes et le remettre en place ;
  • Dosage d’engrais (azote ou phosphore ou potassium ou autre) : ce sont des éléments qui contribuent essentiellement à sa croissance. Toutefois, à titre de précaution, vous devez alterner l’engraissage avec de l’arrosage, engraisser avec modération les plantes, éviter l’engraissement s’il est déshydraté ;
  • Condition de floraison : cette plante fleurit généralement en période d’autonome ou à la fin du printemps. A contrario, le manque ou le retard de floraison résulte du manque d’engrais ou de luminosité. Et lorsque les fleurs se fanent, il est vivement conseillé de les couper ;
  • Rejet : apparaît la floraison. Ce qui conduit à la floraison des boules au fur et à mesure du temps ;
  • Graines : sont contenues dans chaque capsule. Pour les faire germer, vous devez les arroser régulièrement pour ne pas dessécher les jeunes…

Conseils pour choisir des fleurs/plantes artificielles qui paraissent vraies
Comment réaliser un bouquet de fleurs séchées qui dure longtemps ?

Plan du site