Quelles sont les plantes carnivores les plus connues ?

Plus de 700 plantes carnivores sont recensées dans le monde entier depuis le début du XXIe siècle. Elles se distinguent les unes des autres par leurs formes ainsi que leurs techniques dans le fait de piéger leurs proies. Certaines d’entre elles peuvent être adoptées chez soi pour embellir l’intérieur. Pour ceux qui recherchent des spécimens pour sa décoration de jardin ou d’intérieur, voici trois plantes carnivores célèbres qu’on peut trouver dans les boutiques de plantes.

Une plante carnivore, c’est quoi ?

Il s’agit d’une variété de végétaux qui est capable de piéger les insectes, les acariens et les petits invertébrés. Contrairement à une plante précarnivore qui capture simplement sa chasse, ce spécimen exceptionnel est en mesure d’attirer, de capturer et d’assimiler ses proies. Cela pour subvenir à ses besoins nutritifs. Ce genre de plantes contient des bactéries classées de protocarnivores qui l’aident à digérer ses proies. Par ailleurs, une plante carnivore pousse généralement dans les sols pauvres en azote et en phosphore, notamment dans les tourbières. C’est pourquoi, on la trouve plus souvent dans les terres tropicales. Elle se nourrit majoritairement d’insectes. Toutefois, d’autres espèces de plante carnivore ciblent des protozoaires, des geckos, des scinques, des oisillons ou encore des souris. Les arachnides, les mollusques, et même les vertébrés en sont aussi victimes.

En principe, les pièges d’une plante carnivore pour attirer sa proie se caractérisent par sa mobilité et sa rapidité. Certaines espèces utilisent des pièges actifs comme les poils gluants, le mouvement du feuillage ou aspiration par les outres. Pour adopter ce type de plante chez soi, on peut voir quelques espèces sur www.small-garden.fr .Tandis que d’autres espèces de plantes carnivores utilisent un système passif comme les pièges à nasses, les pièges à urnes…

La Dionée attrape-mouche, une plante idéale pour embellir l’intérieur

Utilisée souvent comme  plante d’intérieur alternant les plantes vertes, la Dionée attrape-mouche figure parmi les plus célèbres et les plus emblématiques des plantes carnivores. Effectivement, on peut la retrouver aisément dans les surfaces de ventes de végétaux. À titre d’information, cette plante vivace herbacée est la seule espèce du genre Dionaea. Elle appartient à la famille des Droseraceae. On peut reconnaître facilement cette espèce avec ses feuilles disposées en rosettes avec un diamètre qui peut atteindre 15 cm à taille adulte. Son feuillage est aussi composé d’un limbe en deux parties. Lors de sa floraison, cette plante présente jusqu’à 15 fleurs qui sont disposées en ombelle. Ces fleurs sont généralement portées par une hampe florale.

En outre, cette plante carnivore capture sa proie en utilisant son piège actif à mâchoires. Pour se nourrir, elle consomme généralement des papillons, des mouches et d’autres insectes volants pour compléter les substances essentielles à leur alimentation qu’elle ne peut pas trouver dans le sol.

Le Rossolis du Cap, une plante à poils gluants

Aussi appelée Drosera capensis, cette plante carnivore est l’une des plantes les plus connues après la Dionée attrape-mouche. Elle trouve son origine dans les marais sud-africains, plus précisément au sud-ouest du Cap. Cette plante vivace y pousse en pleine lumière ou encore à mi-ombre, à l’état sauvage. Elle existe en plusieurs formes et variétés avec une taille oscillant entre 10 et 25 cm. Avec cette dimension, on la trouve facilement dans les jardins des ménages. La forme la plus prisée est celle qui est dotée de glandes rouges et de fleurs avec une teinte magenta. Aussi, on trouve souvent celle avec une forme « alba » possédant des glandes et des fleurs blanches.

En outre, cette plante dotée de piège semi-actif attire les insectes avec ses poils gluants. Loin des idées reçues, son régime carnivore n’est pas simplement une alimentation de substitution. En effet, les proies capturées par cette espèce végétale de la famille des Droseraceae sont essentielles pour son développement et sa longévité. Elles permettent d’augmenter sa photosynthèse.

Les Sarracénies, un spécimen à piège passif

Les Sarracénies ou Sarracènes sont des plantes carnivores de la famille des Sarracéniacées provenant du sud-est des Etats-Unis, mais aussi du Canada. Elles peuvent être reconnues facilement grâce à ses feuilles recourbées et soudées sur elles-mêmes. Celles-ci sont de couleurs vertes veinées ou tachetés de blanc, de rouge ou encore de jaune. Il s’agit de feuilles modifiées prenant la forme d’une urne, et sont protégées par une coiffe. Cette dernière a pour rôle d’empêcher l’eau de pénétrer à l’intérieur.

Par ailleurs, ne faisant pas de mouvement mécanique, cette plante attire sa proie par des pièges passifs. Pour ce faire, les glandes nectarifères de la plante secrètent un suc qui attire l’attention des insectes tout en les droguant. Une fois entrés à l’intérieur du cône, ces insectes ne peuvent plus remonter à la surface. Le cône est, en principe, tapissé de poils qui s’inclinent vers le bas. Particulièrement décoratif, ce spécimen est facile à planter. Avec sa forme en tube, il permet d’enjoliver parfaitement l’intérieur du logement.

Les différentes fleurs du Sud de la France
Envoyez des fleurs pour la fête des grands-mères !